jeudi 27 avril 2017

T-rex rouge virtuel

Ouais, je ne me suis pas foulé pour les noms de ces peintures. Enfin, "rouge virtuel" est une expression propre à moi-même qui signifie la rencontre entre un rouge vif et un bleu vif, ce qui donne cet effet de contraste limite fluorescent qui te viole les yeux. Cet effet est assez discret sur cette peinture, mais il est là.

T-rex rouge virtuel, technique mixte sur panneau, ± 21x30 cm, 2016.
BONUS : 4 panneaux faits à la même période, mais qui vont probablement être recouverts pour être réutilisés. Peut-être que dans 300 ans, des grosses têtes de mammifères s'amuseront à passer mes croûtes sous leur rayons, et découvriront, la larme à l’œil (et la demi-molle au slip), tout un monde insoupçonné sous la couche visible.

Mais si, dans 300 ans, l'humanité existe encore, ainsi que Internet et ce blog, et que les astres s'alignent, les binoclards barbus de laboratoire trouveront cet article et je leur épargnerai un peu de temps, qu'ils pourront alors mettre au profit d'un vrai projet scientifique au service du bien collectif.





mercredi 26 avril 2017

Entre 95 et 100 [1 / 5]

J'ai décidé, à défaut de déboucher sur un "vrai projet de BD", de publier les pages du carnet dans lequel j'ai initié et développé Échec Critique. C'est là, autant l'utiliser, non?

Publiées dans l'ordre chronologique et au travers de plusieurs articles, ces pages de carnet attestent de l'évolution, des trouvailles, des changements intervenus dans le processus de création. Mais la vérité derrière tout ça, c'est simplement que je suis un gros branleur qui essaye de faire illusion en lâchant des dizaines de pages de croquis au lieu de fournir un truc fini.

Au tout début, le T-rex à lunettes n'avait pas de pupilles. Juste des reflets sur les verres de ses lorgnons. 


Première apparition des TMNTrex. Ils ont bien changé, depuis, à commencer par leur noms.


L'idée originelle était de mettre en scène des descriptions de situations quotidiennes sous
forme de dialogues de jeu de rôle. Le T-rex était le joueur, vu à travers les yeux d'un Maître de
Jeu qui lui donnait la réplique, ce qui explique la "voix off" avec laquelle il interagit.



L'idée de la partie de jdr a bien au quelques soubresauts (d'autres croquis à paraître le montreront),
mais c'est surtout le principe du T-rex qui râle seul ou en s'adressant au lecteur qui a été la plus exploitée.



Certaines images publiées ici (ou dans les articles qui vont suivre) ont déjà été postées dans le premier article concernant Échec Critique, celui où je présentais le projet, fier et plein d'ambition illusions. Ne m'en tiendez pas rigueur.

Tricératops chébran

Putain, mais qui dit "chébran", sérieux? Tu t'es cru où, avec ton parler "Yo, j'veux m'la jouer d'jeunz tavu" à la con? Allez, va mourir.

Tricératops chébran, technique mixte sur panneau, ± 21x30 cm, 2016.

mardi 25 avril 2017

Bigfoot boudeur

Je ne sais pas vraiment s'il boude, mais il n'est pas jouasse en tout cas.

Bigfoot boudeur, technique mixte sur panneau, ± 21x30 cm, 2016.

lundi 24 avril 2017

Moustache dinosaur

Ha tiens, j'avais oublié ces machins faits en 2016.

Moustache dinosaur, technique mixte sur panneau, ± 21x30 cm, 2016.

SQUID \\ Primal Punk [ça va cogner]

J'ignore si la charte visuelle blanc  - noir - vert pétant va rester définitivement comme une "marque de fabrique", un "style", un "trait reconnaissable entre tous", mais je l'apprécie beaucoup. 











samedi 22 avril 2017

Échec de l'Échec Critique?

Il y a quelque mois, je me suis mis en tête de faire de la bande dessinée au travers d'un projet nommé Échec Critique. Depuis, mis à part quelques tentatives qui peinent à me convaincre (et si je ne suis pas convaincu moi-même, comment pourrais-je convaincre les autres?), rien de réellement concret ne ressort de cette entreprise.


L'idée était de faire de la BD et de produire un strip ou une illu' tous les jours, ou en tout cas très régulièrement. Malheureusement, même si je dessine tous les jours ou quasiment, je suis foutrement incapable de tenir une BD. D'expérience, je le sais, mais je cherche toujours à m'y essayer à un moment ou à un autre.


Plusieurs soucis se posent à chaque fois : manque de rigueur, difficultés d'écriture (avoir des idées et les savoir les retranscrire, c'est complètement différent...), lassitude, ou encore insatisfaction. Soit je ne suis vraiment pas fait pour la BD, soit les conditions ne sont pas réunies. Mais ce qui est sûr, c'est je n'arrive décidément pas à en faire en l'état actuel des choses.


Malgré tout, Échec Critique a apporté sa pierre à l'édifice Jurassic Atomic. Ainsi, ma recherche d'efficacité dans la réalisation d'une BD m'a poussé à abandonner la traditionnelle mise en couleur. 

Dorénavant, je travaille énormément en "pur graphisme", avec juste une couleur pour souligner ou accentuer certains éléments, faire ressortir ce que je veux mettre en valeur, ou ajouter un côté expressif : du vert, de préférence flashy


J'utilise désormais une palette blanc - noir - vert clair / pétant / déchire ta rétine. Je pousse même le vice jusqu'à avoir le même vert sur tous les dessins ou croquis, en ayant choisi un matériel, une couleur et une technique standards (de l'Écoline Royal Talens Grass Green 676 chargée dans un marqueur Molotow 222 EM Brush Tip, avec un pinceau à réservoir en soutien pour diluer la couleur, la dégrader au besoin). 

Ce qui tombe bien, c'est que cette recherche d'efficacité a amené, sans ce que ce soit prémédité, une unité à mon travail, puisque j'utilise désormais cette charte visuelle pour tout ce que je dessine, ou presque.





L'autre apport non-négligeable de Échec Critique est l'avènement de ma caricature de T-rex à lunettes, qui est devenue un personnage à part entière de l'univers Jurassic Atomic. D'autres idées ont jailli dans foulée, mais la plus notable selon moi reste TMNTrex. Si ces concepts n'ont pas accouché de la BD escomptée, il n'en reste pas moins qu'ils continuent à vivoter dans un coin de ma tête et se mêlent désormais à l' "écosystème" Jurassic Atomic.


Tout ça n'est donc pas perdu, ça va simplement s'inscrire dans la continuité de mon parcours créatif, chaque projet ou idée se nourrissant ce qui a précédé et inspirant à son tour ce qui viendra, dans une grande soupe primitive bouillonnante de ho c'est bon, putain, j'arrête ici. Quand je dis que je ne sais pas écrire. Chiotte.

*Tag style*

Trois dessins au rendu "street", façon tags ou graffitis perdus sur un coin de rue. Partis d'une lancée en totale roue libre (comme d'hab', je respecte rarement un quelconque plan), il se trouve que ces dessins m'ont inspiré mes futures démarches.







vendredi 7 avril 2017

Super like, super flemme.

Tinder, le plan drague tellement flemmard qu'au bout du compte tu restes chez toi.


mercredi 5 avril 2017

#Twitter #prof

Les joies d'être prof d'art (la base même de mon projet Échec Critique, en fait).

Violence [DAFUK] > squid