mercredi 31 mai 2017

Homoncules du Gondwana

Dans le jurassique alternatif d'où je viens, il y a des dinosaures, des hommes-singes, des calmars terrestres, les amazones du Gonzo Gator Gang, et aussi ces petites créatures que l'on nomme des "homoncules".



Ces choses n'ont pas de membres, ce qui en fait des boules de chair assez grotesques. Et parfois un peu glauques. Malgré leurs attributs proéminents (mamelles démesurées et hanches bien rondes pour les femelles, énorme membre viril et musculature développée pour les mâles), et leur goût insatiable pour la copulation, les homoncules n'ont aucun moyen apparent de reproduction. 

Du coup, ils ne "copulent" pas réellement, mais se prêtent néanmoins à d'interminables séances de touche-moi-la, allant parfois jusqu'à former de véritables masses grouillantes d'homoncules se frottant les uns contre les autres. Visuellement, c'est assez proche d'un nid d'asticots. Charmant, hein?



Leur origine est inconnue, on ne sait pas d'où ils viennent, on ignore complètement comment leur espèce fait pour ne pas s'éteindre. On aimerait aussi savoir comment ils font pour être tatoués et / ou peints, ou avoir les cheveux colorés, coupés, coiffés... 

Une rumeur raconte que les homoncules seraient le fruit d'une expérience étrange menée par les amazones du G.G.G. Une autre, qu'ils seraient des Sapiens qui ont trouvé le moyen de s'affranchir d'absolument TOUT pour n'avoir plus que la satisfaction de leurs instincts primaires de chair et de plaisir pour seule préoccupation. Ce qui les naturellement modifié à mesure que leur besoins ou obligations diminuaient (plus de travail, plus besoin de se nourrir, plus de gosses à élever, plus de conventions sociales, plus de culture, etc. Juste tout le monde qui fornique avec tout le monde). Une dernière rumeur parle, au contraire, de proto-humains, ou d'humains dégénérés...

Si vous ne voyez pas souvent les représentations de ces bestioles dans mon travail, il n'empêche que je les dessine depuis assez longtemps (probablement depuis les débuts du projet Jurassic Atomic en 2007. Si pas, ça ne doit pas être loin). Par contre, comme le reste, leur graphisme a évolué vers un rendu plus épuré et adouci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Fais-toi plaisir, lâche un coprolithe...